Accueil Techno

La Belgique fait plier Facebook: les quatre questions que pose le jugement

Le tribunal de Première instance de Bruxelles a condamné Facebook pour collecte illégale de données personnelles. Un jugement qui pose quatre grandes questions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

1.

Que reproche-t-on à Facebook ?

L’obsession primordiale du réseau social, c’est d’enrichir sans cesse les profils des internautes pour valoriser au maximum la publicité ciblée qu’il voudrait leur faire absorber. Pour y parvenir, Facebook collecte à tout va. Au point, parfois, de franchir la ligne blanche entre ce qui est autorisé et ce qui est illégal, au regard de la législation européenne sur la vie privée. c’est ce qu’a estimé le tribunal de Première instance de Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dubernard Philippe, samedi 17 février 2018, 10:34

    Franchement ridicule...Où alors que cela soit appliqué à tous les sites. J'ai parfois le sentiment que c'est un jeu et une joie individuelle de gens de la commission de la vie privée qui croient qu'ils vont savoir tout bloquer. Et finalement dans quel but ? Ceux ou celles qui ne veulent pas se faire lire par Facebook, qu'ils n'y "aillent" (surfent) pas

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs