Accueil Opinions Débats et idées

Libération de Dutroux: la prison offre-t-elle un avenir?

Pourquoi libérer Dutroux ? Le livre au titre volontairement provocateur de l’avocat du détenu le plus célèbre de Belgique rouvre le débat sur le rôle de la prison dans la société.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

La prison a-t-elle pour unique vocation de punir ? Ou doit-elle aussi être le lieu du cheminement vers un nouveau départ pour celui ou celle qui, un jour, a posé un acte répréhensible, lui valant un passage par la case enfermement ? Quand il est nommé inspecteur général des prisons et des établissements de bienfaisance par le gouvernement provisoire belge de 1830, Edouard Ducpétiaux, père de la prison belge moderne, s’assigne pour tâche de transformer un système carcéral jusque là uniquement répressif. « Je m’étais dit que le premier devoir du gouvernement auquel la justice livre un coupable, était de le traiter avec commisération, non pas de le laisser croupir dans sa dégradation et de l’exposer peut-être à devenir plus mauvais, mais de tâcher de le rendre meilleur », écrira-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Anne Lacourt, lundi 19 février 2018, 16:31

    Ce monsieur Dutroux a-t-il songe a l'avenir de ses victimes? Leur a-t-il donne un avenir???? Qu'on lui donne le meme avenir....

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, lundi 19 février 2018, 14:01

    Méditez la dessus: Si Dutroux sort il aura 62 ans Age auquel Michel Fourniret a commencé son sinistre parcours de mort.

  • Posté par Rebts Jean-Louis, lundi 19 février 2018, 9:16

    Les chiffres parlent d'eux même, combien de récidives après libération ...? Dans ces deux cas précis ; (Martin-Dutroux), à part pour quelques illuminés ou personnes intéressés......tout le monde est d'accord pour dire que ces deux non-humains doivent ou auraient dû rester (pourrir !?!) en prison. La "justice" avait en son temps parlé de période de sûreté, que tout le monde a compris à tort que cette (chose) ne devrait jamais sortir...

  • Posté par Rouvroy A., dimanche 18 février 2018, 17:59

    A Philippe Bougelet : +1 Je suis tout à fait d'accord avec cette opinion. Que Dutroux soit déjà bien content que la peine de mort est abolie. Et c'est d'ailleurs moralement révoltant que sa femme, la Michelle MARTIN - qui, elle, a laissé les enfants POURRIR en cage - soit maintenant libre, même si c'est la loi.

  • Posté par Monsieur Alain, dimanche 18 février 2018, 12:53

    Au-delà de la haine et de la répulsion qu'inspirent le personnage de Dutroux, il y a l'oeuvre d'un avocat qui attire (à nouveau) les projecteurs sur sa personne pour un débat dont personne ne veut entendre parler mais qui surtout, condamne les familles à revivre encore et encore leur drame qui fut aussi le nôtre. Il faut avoir bien peu de compassion pour instrumentaliser ainsi la douleur d'autrui. Personne n'avait le droit de leur imposer pareille épreuve, pour quelle que raison que ce soit.

Plus de commentaires

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs