Accueil Monde

Les alliances s’effritent face à l’incertitude catalane

Près de deux mois après les élections régionales, la situation politique reste bloquée en Catalogne. Une paralysie qui s’accompagne de tensions, aussi bien dans les rangs indépendantistes à Barcelone que chez les unionistes à Madrid.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Madrid,

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Miguel Roch, dimanche 18 février 2018, 11:58

    Arrêtez de nous appeler "unionistes", c'est un terme péjoratif (fait référence à l'Irlande du Nord...) utilisé par le camp nationaliste. En Espagne, on dit "partis constitutionalistes"! Aussi, si le PP de Rajoy s'en prend autant à Ciutadanos, c'est parce que ce dernier est qui monte fortement dans les sondages, parce que c'est le seul parti à offrir un projet moderne, démocratique, socio-libéral, à l'image des Marcheurs d'Emmanuel Macron en France, face à l'immobilisme et à la corruption sans fin des PP$OE. Ciudanos attaque le PP parce qu'on avait un accord et cet accord (sur la lutte contre la corruption, des réformes institutionnelles et sociales) n'est plus du tout respecté.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs