Accueil Société

«Bombarder Molenbeek»: cette bombe-là s’appelle aller-retour

Eric Zemmour suggérait à François Hollande de bombarder Molenbeek plutôt que Raqa, le fief de Daesh en Syrie. Du second degré dit la direction de RTL, obligée d’éteindre l’incendie.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La bombe est « tendance ». Il y a celle qu’on met autour de ses hanches, façon ceinture. Il y a celle qu’on lâche d’un avion. Et puis il y a celle qu’on jette sur Molenbeek au petit matin, et qu’on se prend dans la figure toute la journée. C’est ce qu’on appelle la bombe « aller-retour » : on la lâche en faisant le malin dans son petit pull orange, derrière un micro et entre les quatre murs d’un studio parisien, et puis, hop, elle vous revient en pleine lucarne, obligeant votre entraîneur à venir devant les caméras expliquer que c’était une tactique de jeu, mais pas un objectif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs