Accueil Culture Musiques

Boris Giltburg: «J’ai une connexion spéciale avec les Belges»

Depuis son couronnement au Concours Reine Elisabeth en 2013, le pianiste israélien parcourt les scènes du monde entier. Un interprète de marque qui complète l’affiche de la cinquième édition des Flagey Piano Days.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Sensible et investi. Virtuose. Très expressif et en même temps complètement libre et fluide. Le jeu de Boris Giltburg est à la fois passionnant et loin de certaines interprétations convenues du répertoire classique. Son couronnement au Concours Reine Elisabeth de piano en 2013 avait d’ailleurs tant réjoui les spectateurs (il avait aussi reçu le prix du public) que surpris certains critiques. Reste qu’il s’inscrit aujourd’hui parmi les pianistes incontournables et que chacune de ses venues chez nous est synonyme d’enthousiasme.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs