Affaire Ramadan: une lettre datant de 2009 intrigue les enquêteurs

© AFP
© AFP

Un nouvel élément est venu gonfler le dossier de Tariq Ramadan, accusé de viols. Cette fois, c’est une lettre, datant de 2009, qui intrigue les enquêteurs. Elle a été adressée à la femme de l’islamologue suisse, en recommandé, par une femme se présentant comme étant « une des maîtresses » de Ramadan, mais qu’elle ne peut révéler son identité en raison « de menaces », révèle le JDD.

Cette femme, entendue comme témoin, évoque « son devoir de dire la vérité » et admet entretenir « une relation intime depuis plusieurs années », avec Tariq Ramadan.

Des messages agressifs

Surtout, des messages ont suivi cette lettre. Ils datent de 2010. Toujours selon le JDD, le 6 novembre de cette année-là, Tariq Ramadan envoie un message à l’auteure de la lettre. « Tu parles encore une fois de moi, tu continues à médire et salir sur le net ou dans tes milieux et c’est la foudre juridique qui s’abat sur toi. Dernier avertissement. Disparais et tais-toi. »

D’autres messages, beaucoup plus récents, semblent accabler l’islamologue suisse, dans lesquels il profère notamment des menaces physiques.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous