Accueil Monde

Luis De Guindos, un animal politique qui a enfin eu son dû

Le ministre espagnol de l’Economie, Luis De Guindos, a été choisi par ses pairs lundi pour succéder au Portugais Vitor Constâncio à la vice-présidence de la Banque centrale européenne (BCE).

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Cela faisait presque trois ans qu’il tentait d’obtenir un poste à responsabilités européen. Après avoir été le candidat malheureux à la présidence de l’Eurogroupe (où se réunissent les pays de la zone euro) face au Néerlandais Jeroen Dijsselbloem en 2015, le ministre espagnol de l’Economie, Luis De Guindos, a été choisi par ses pairs lundi pour succéder au Portugais Vitor Constâncio à la vice-présidence de la Banque centrale européenne (BCE).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs