Accueil

L’analyse: Geens freiné dans son élan de réformes massives de la justice

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’arrêt de la Cour constitutionnelle mettant à néant la loi sur la correctionnalisation possible de tous les crimes semble avoir freiné le ministre de la Justice Koen Geens dans son élan de réformes massives de la justice : droit civil, droit commercial, droit des sociétés, procédure pénale, etc.

C’est que la réforme sur la cour d’assises (85 arrêts en moyenne sur plus d’un million de jugements et d’arrêts rendus chaque année) est une corde sensible qui fait vibrer la légitimité citoyenne (et constitutionnelle) à participer à l’œuvre de justice lorsqu’elle s’intéresse aux pires des crimes. Koen Geens et Philippe Goffin en conviennent : la Justice mérite qu’un temps suffisant lui soit réservé pour se réformer dans ce qui touche à l’essentiel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs