Accueil Marché de l’art

Une vente simenonienne chez Ferraton

Comme on a pu parler d’atmosphère, de style ou d’univers Simenon, voici « la » vente Simenon, celle d’un des plus grands collectionneurs de l’homme à la pipe

Temps de lecture: 3 min

Sa pipe, parlons-en d’ailleurs puisqu’elle figure au sommaire de cette vacation organisée par Ferraton-Damien Voglaire le 23 février prochain.

Cette vente est celle de la collection de Michel Schepens (1938-2017). Bibliophile et collectionneur passionné de la littérature du XXe siècle, il est l’auteur d’une bibliographie exhaustive de Sacha Guitry mais surtout de plusieurs essais sur Georges Simenon : Les quatre chansons de Georges Simenon (AGS, 2001), Simenon cinéma, écrit avec Serge Toubiana (Textuel, 2002) et Passion Simenon en collaboration avec Jean-Baptiste Baronian (Textuel, 2002).

Michel Schepens fut l’un des membres fondateurs de l’Association « Les Amis de Georges Simenon » dont il fut administrateur et secrétaire jusqu’en 2016. C’est lui qui a créé les Cahiers Simenon dont l’ultime livraison est parue en décembre 2017. On lit en effet sur le site de l’ASBL « Les Amis de Simenon » qu’elle a décidé de cesser son activité « mais (qu’) une nouvelle initiative dans le domaine est en cours de réflexion, sous la houlette de M. Jean-Baptiste Baronian ».

Simenoniens passionnés, maigretphiles ou simples curieux

Cette vente compte quelque 450 numéros rassemblant autographes, éditions pré-originales et originales publiées sous le nom de Georges Simenon (près de 300 lots), 50 numéros reprenant des romans de Simenon publiés sous pseudonymes (l’écrivain en aurait eu plus de 120 !). S’y ajoutent une bonne soixantaine d’affiches de cinéma, des portraits originaux (dont un très beau portrait au fusain réalisé dans les années 50 par un artiste non identifié, lot 430, estimation 500-750 euros), photos, cartes postales et philatélie (le lot 443 est un ensemble consacré à l’émission du timbre Simenon conjointement par les postes belges, françaises et suisses en 1994).

lot 448 La pipe de Simenon. D.R.
lot 448 La pipe de Simenon. D.R.

Entrons dans le vif du sujet avec « sa » pipe (lot 448, estimation 400-500 euros). Il s’agit de la pipe donnée par Simenon à Michel Schepens. Elle est authentifiée par un mot autographe de Simenon : « Une de mes vieilles pipes cassées (fourneau fendu) que vous pouvez jeter après l’exposition. Si, comme on l’a souvent écrit je possède plus de 300 pipes, je ne suis pas un collectionneur. Je connais chacune de mes pipes et je les reprends périodiquement, G. Simenon 1985. » Cet objet est un des lots qui possède la plus haute estimation de cet ensemble magistral, collecté avec passion par ce spécialiste à qui de nombreuses pièces sont dédicacées, comme cette photo de Simenon moustachu fumant la pipe augmenté du commentaire manuscrit suivant : « J’ai porté cette ridicule et très “british” moustache pendant un an à la demande de ma fille. À Claude et Michel Schepens, Cordialement, Georges Simenon 1983 » (lot 445, estimation 75-100 euros). Le dessin de Roegiest montrant Simenon et Sacha Guitry comporte également un envoi de l’artiste libellé « Pour les Schepens fieffés collectionneurs s’il en est… avec les meilleurs vœux pour 1986 de Désiré… et voici quelques SSSS, fff… » (lot 431).

Parmi les romans dédicacés, notons un exemplaire de l’édition originale de son premier roman Au pont des Arches, avec envoi « à Claude et Michel Schepens qui dénichent avec tant de flair des éditions et documents que j’avais oublié(s) ce petit roman écrit quand j’avais 15 ans et que je me prenais pour un humoriste. Avec ma très vive sympathie, G. Simenon, Lausanne, 1985 » (lot 327, estimation 250-300 euros).

Lot 451. Tibet, Portrait-charge de Simenon fumant la pipe. Dessin original au crayon, signé et daté 1971.
Lot 451. Tibet, Portrait-charge de Simenon fumant la pipe. Dessin original au crayon, signé et daté 1971. - DR

On ne manquera pas l’original au crayon du portrait-charge de Simenon croqué par Tibet en 1971. Il a été publié dans le journal Tintin du 3 juin de cette même année. Le journal avait en effet réservé dans plusieurs numéros une page en couleurs aux portraits-charge de Tibet des personnalités de l’époque sous la rubrique « La Tibetière ». Le lot comprend aussi l’impression en couleurs extraite du journal (lot 451, estimation 100-150 euros). Terminons avec l’édition originale de La folle d’Itteville (1931), un roman policier singulier illustré de 105 photos noir et blanc de Germaine Krull, lui aussi dédicacé à Michel Schepens par l’auteur en 1985 (lot 16, estimation : 300-400 euros).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Les sillons de la matière

Trois artistes belges exposent leurs lents surgissements chez Albert Dumont : ensemble, Johan Parmentier, Jacques Richard et Nathalie van de Walle invitent à la contemplation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs