David Clarinval (MR): «Puigdemont à la Chambre? C’est non»

©Belga
©Belga

Chef de groupe MR au parlement fédéral, David Clarinval s’oppose, nous explique-t-il, à la venue de Carles Puigdemont à la Chambre, comme le souhaite la N-VA  : « Je dis non pour deux raisons. La première, sur la forme : même si le colloque a un caractère privé – M. Puigdemont est invité par une amicale flamande –, il est certain qu’offrir à cette manifestation le cadre et le décor du parlement, ça lui donne un côté officiel qui peut prêter à confusion. Deuxième raison, sur le fond cette fois : on ne doit pas s’immiscer dans les polémiques et les querelles internes espagnoles, et l’organisation d’un tel colloque à la Chambre donnerait évidemment le sentiment que notre pays soutient les positions indépendantistes, ce qui n’est pas acceptable. »

Aux yeux du député libéral, il ne s’agit pas d’un déni de démocratie ou d’une façon de brider l’expression démocratiques. « Cela étant, je précise que Carles Puigdemont est libre de circuler et de s’exprimer en Belgique partout où il veut dans un cadre privé. Simplement, il n’est pas question d’instrumentaliser le parlement fédéral ».

Les nationalistes flamands veulent pouvoir disposer d’une salle au sein du parlement fédéral afin d’y organiser un colloque dont l’invité vedette sera… Carles Puigdemont. C’est l’objet d’une demande que leurs représentants formuleront mercredi en « conférence des présidents », soit la réunion hebdomadaire à laquelle prennent part le président de la Chambre, Siegfried Bracke, et les chefs de groupes des différentes formations politiques.

Le point sera discuté mercredi midi lors de la réunion de la conférence des présidents.

Sur le même sujet
ParlementBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous