Accueil Économie Consommation

La sortie du nucléaire ne coûterait que 15 euros par an par ménage, selon Marghem (vidéo)

La ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem a reçu les résultats des études sur la sortie du nucléaire.

Temps de lecture: 2 min

Le coût supplémentaire moyen de la sortie du nucléaire pour un ménage s’élèverait à 15 euros par an, a expliqué la ministre fédérale de l’Énergie, Marie-Christine Marghem, dans un entretien accordé à La Libre.

À la fin de l’an passé, les nationalistes flamands ont affiché leurs réticences à l’égard de la sortie du nucléaire qu’entérine le projet de Pacte énergétique élaboré par les quatre ministres de l’Énergie du pays, en invoquant le coût pour les ménages et les entreprises. Le Bureau du Plan et le professeur Johan Albrecht ont été chargés d’évaluer l’évolution du coût de l’énergie en Belgique dans les années à venir en envisageant divers scénarios.

15 euros sans tenir compte des régions et des entreprises

Le surcoût pour les ménages s’élèverait à 15 euros hors TVA à partir de 2025, date prévue de sortie du nucléaire. Il comprend l’investissement des producteurs dans les centrales à gaz, le prix du gaz nécessaire à la production d’électricité ainsi que les subsides du gouvernement fédéral pour centrales. Ce coût n’est en revanche pas lié aux frais de démantèlement des centrales et de retraitement des déchets nucléaires, et ne recouvre que les compétences fédérales. Le coût du soutien au renouvelable n’est donc pas compris.

Pour les entreprises, la situation sera «  un peu plus compliquée », selon la ministre. Des ristournes à discuter avec les partenaires de la majorité pourraient être octroyées aux entreprises en concurrence avec l’étranger, a-t-elle indiqué.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Jules Horowitz, vendredi 23 février 2018, 23:16

    Cette somme alléguée de 15 euros est ridicule. En Allemagne, les coûts de l'électricité pour le consommateur privé sont 2 fois plus cher qu'en Belgique, alors même qu'ils brûlent beaucoup de charbon et qu'ils n'ont pas encore fermé tous les réacteurs nucléaires.

  • Posté par Roger Debrabander, mercredi 21 février 2018, 14:18

    Ne tirons pas des conclusions avant avoir étudiés les 2 conclusions demandées en donnant à tous les paramètres financiers qui influencent le coût total et pour l'industrie et pour le consommateur privé des valeurs réalistes et le plus près de la réalité future. Des interprétations à caractère dogmatique sont à rejeter.

  • Posté par Batistini Grégoire, mercredi 21 février 2018, 12:35

    Elle a appris les math avec la bourgmestre de JURBISE

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 21 février 2018, 10:46

    Tiens? N'était-elle pas supposée ne rien coûter au consommateur?

  • Posté par Ouwerx Christiane, mercredi 21 février 2018, 10:30

    Si c'est le cas, qu'est-ce qu'on attend ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb