La pomme, la reine de la collation ?

Contrairement aux idées reçues, prendre une collation entre deux repas peut avoir des effets bénéfiques. À condition de bien la choisir et de la prendre au bon moment. Et si on misait sur la pomme ?

La collation permet de réguler l’appétit, de ne pas souffrir d’une baisse d’énergie et de rester plus facilement concentré. Cela dit, pas question d’ingurgiter n’importe quoi, n’importe quand…

Une bonne collation, c’est quoi ?

Une collation doit rassasier sans couper complètement l’appétit pour le prochain repas. Une bonne collation doit aussi être gourmande : manger reste un plaisir avant tout ! D’un point de vue diététique, elle doit contenir des protéines et glucides, sources d’énergie, mais aussi des fibres qui auront cet effet rassasiant. Enfin, elle doit être « légère », moins de 200 calories.

On mange quoi alors ?

Les fruits sont les meilleurs alliés des collations. La pomme, par exemple, est un coupe -faim parfait, tant pour les adultes que pour les enfants qui la classent grand numéro 1 dans la liste de leurs fruits préférés. On la consomme crue ou cuite, nature, en salade ou en compote. Riche en pectine, elle aide à stabiliser le taux de glycémie. Par exemple, une Pink Lady® contient 10 % de sucres lents. Idéalement, on la consomme avec la peau, riche en fibres. On peut aussi la combiner avec un produit laitier, riche en protéines : en morceaux avec un yaourt, par exemple, ou avec un morceau de fromage (avec du cheddar, miam !).

Enfin, la pomme possède un avantage de taille : elle est facile à emporter partout, dans son sac ou son cartable. Pour les enfants, certaines, comme la PinKids®, ont un calibre plus adapté encore à leurs mains et cela, sans concessions sur les qualités nutritionnelles. Plus petite que la Pink Lady®, elle en possède toutefois les mêmes qualités et répond au même cahier de charges : même taux de sucre, même fermeté, mêmes saveurs uniques (miel, vanille, rose et épices)… Et, bien entendu, elle est issue des mêmes filières, respectueuses de l’environnement.

Quand prendre sa collation ?

Entre deux repas, il s’écoule généralement quatre à six heures. Parfois plus ! Dans ce cas, le corps et l’esprit ont besoin d’un apport énergétique pour continuer à fonctionner de façon efficace. Il n’est donc pas dénué de sens de prendre une collation deux à trois heures avant l’heure supposée du prochain repas.

De même, après une activité physique, une collation peut être un bon moyen de recharger ses batteries afin d’éviter le coup de pompe. Et dans tous les cas, mieux vaut éviter de grignoter à tout moment. Une Pink Lady® en collation, c’est allier saveurs, plaisir et nutrition. Que demander de plus ?

La UneLe fil info Partager