Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Le FAM prend peu à peu ses quartiers

D’ici quelques mois, le Famenne&Art Museum (FAM) sera bientôt réalité.

Temps de lecture: 2 min

Rebaptisé depuis peu, l’ancien Musée de la Famenne va enfin voir sa capacité doubler. Cela grâce au déménagement du service travaux de la Ville. Le nouvel espace sera dédié à des expositions plus contemporaines et temporaires. L’étage permettra de mettre en scène de manière plutôt originale l’œuvre du peintre Remy Van den Abeele. « Ce projet, Muriel van Ruymbeke, une ancienne conservatrice du musée, y songeait déjà en 1996 »,  commente d’entrée de jeu Thibault Cassart, le conservateur actuel.

C’est dire si le projet était attendu. L’extension du musée aura une vocation un peu différente de celle qui lui était dévolue jusqu’à présent.

Des expos temporaires

Cette aile sera en effet réservée aux œuvres plus contemporaines. Des réalisations acquises de manière régulière par la commune de Marche. Le maïeur aimerait voir encore le futur pôle muséal se développer au niveau de la Maison Jadot proprement dite.

Le nouvel espace se répartira sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée comprendra les bureaux plus administratifs ainsi que plusieurs espaces dédiés aux expositions temporaires. « La plupart du temps, ces expositions auront un lien avec l’œuvre de Remy Van den Abeele. Mais il n’est pas impossible non plus que nous organisions de temps à autre, des expositions en lien avec l’histoire de la Famenne », précise le conservateur.

Ces espaces seront complétés par un bloc sanitaire ainsi qu’un accès à l’ascenseur. En parallèle, l’actuel espace d’accueil sera renouvelé afin de mieux accueillir le visiteur. Un vestiaire sera aussi créé.

Les pièces situées à l’étage de l’extension seront quant à elles dédiées plus spécifiquement au peintre Remy Van den Abeele. Ses œuvres seront présentées dans un décor s’assimilant à celui d’un appartement privé tel qu’un collectionneur pourrait en avoir un.

« Nous voulons créer un effet de surprise, argumente Thibault Cassart. Avec le projet de Musée de Marc Coucke à Durbuy, nous savons que notre musée ne pourra le concurrencer. Pour attirer des visiteurs, nous misons donc sur une certaine forme de complémentarité mais aussi sur l’originalité du concept. »

Ce qui n’exclura pas des collaborations avec le futur musée, mais également avec celui qui se développe actuellement dans la Halle aux Blés à Durbuy. « Nous croisons les doigts pour que tous les travaux soient réalisés pour septembre », conclut Thibault Cassart.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs