Accueil Société

Le cerveau des attentats de Paris et de Bruxelles, Oussama Atar, serait décédé

Cousin des frères El Bakraoui, il aurait tenu un rôle de premier ordre dans l’organisation des attentats de Bruxelles le 22 mars 2016, notamment en confectionnant les explosifs.

Temps de lecture: 2 min

Les services de renseignement français considèrent que le Belgo-Marocain Oussama Atar, un des principaux cerveaux des attentats de Paris et de Bruxelles, est décédé il y a quelques semaines en zone irako-syrienne, rapporte BFMTV jeudi. Le corps du djihadiste n’a pas été retrouvé, mais des informations concordantes ont donné la conviction aux services secrets que le « chimiste » est décédé récemment en zone de combat.

Oussama Atar est soupçonné d’avoir eu un rôle clé dans l’organisation des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont fait 130 morts. Les enquêteurs le suspectent d’avoir recruté quatre membres des commandos qui ont semé la mort ce soir-là dans la Ville-lumière et de les avoir téléguidés depuis la Syrie.

Cousin des frères El Bakraoui, il aurait également tenu un rôle de premier ordre dans l’organisation des attentats de Bruxelles le 22 mars 2016, notamment en confectionnant les explosifs qui ont coûté la vie à 32 personnes.

Oussama Atar avait été arrêté en Irak en 2005 et condamné à dix ans de prison pour avoir combattu les troupes de la coalition internationale dans le pays. Des mandataires belges avaient mené une vaste action visant à obtenir sa libération en 2010 pour des raisons médicales, ce que Bagdad avait finalement accepté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 23 février 2018, 14:50

    [...] Des mandataires belges avaient mené une vaste action visant à obtenir sa libération en 2010 pour des raisons médicales [...]. C'est bien de le rappeler. Et, à l'époque, ceux qui exprimaient, ne fût-ce que leur scepticisme étaient taxés d'"islamophobie" et/ou de racisme. Toute similitude avec des situations actuelles serait bien entendu fortuite, comme on dit en exergue de certains romans.

  • Posté par Graas Thierry, vendredi 23 février 2018, 11:31

    Yes yes yes !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko