Accueil Société Régions Bruxelles

Une idée lumineuse pour faire rayonner Bruxelles

Bruxelles se pare de ses plus belles lumières durant tout le week-end. Dans le centre-ville et à Schaerbeek, on a décidé d’éblouir les visiteurs.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Une ville la nuit, c’est déjà très beau. Mais une ville éclairée d’œuvres d’art, ça brille de mille feux. Et depuis ce jeudi soir, Bruxelles scintille. Une première expérience avait été menée en 2013 mais le Bright festival fête sa seconde édition. Jusqu’à dimanche 23h, du canal au quartier Sainte-Catherine, les passants peuvent s’émerveiller devant onze œuvres lumineuses voyageant dans le monde entier ou créées spécialement pour l’occasion.

Bruxelles n’est évidemment pas la première ville à jouer avec la lumière pour attirer les touristes par temps sombres tels des petits papillons de nuit. Lyon (lire ci-contre) ou encore Gand jouent de ces effets depuis quelques années. Dans la capitale, le jeu de lumière en est aux prémices. « Nous voyons que ces événements attirent de nombreux touristes, explique Patrick Bontinck, directeur de Visitbrussels. Traditionnellement, le nombre de visiteurs est moins important en janvier et en février. Pour décembre, nous avons réussi à remplir les hôtels grâce à Plaisirs d’hiver. Nous espérons que Bright attirera de nombreux visiteurs dans les années qui viennent. »

Actuellement, en février, le taux de remplissage des hôtels bruxellois est d’environ 60 %. Le but est d’atteindre la moyenne annuelle, à savoir 70 %. Le chemin est encore long puisque l’an passé, le Bright festival n’avait attiré que 30.000 visiteurs. « La météo a été très mauvaise avec de la pluie en permanence, nuance Patrick Bontinck. Nous nous contentions également d’une promenade le long du canal, ce qui ne répondait pas à la demande des Bruxellois. Nous espérons avoir de meilleurs résultats cette année. »

Pour changer de formule, Visitbrussels a travaillé sur un parcours complet allant des stations de métro Yser à Sainte-Catherine. « Cela permettra aux visiteurs d’explorer toutes les facettes des quartiers historiques et conviviaux des quais et du Béguinage, riches témoins du passé portuaire », s’enthousiasme le ministre-président Rudi Vervoort (PS).

Faire découvrir Bruxelles autrement et des quartiers qui ne font pas partie des tours touristiques classiques est un plus pour les Bruxellois mais également pour la promotion de la ville. Grâce aux photos de la structure postées sur les réseaux sociaux, Bruxelles s’offre de la publicité gratuite et montre son attractivité. C’est notamment pour cela que les villes investissent dans l’éclairage des bâtiments comme cela a été fait sur l’Hôtel de ville de la Grand-Place. « Grâce aux nouvelles technologies et principalement au LED, les villes peuvent programmer des spectacles complets sur les monuments connus de tous, précise Patrick Bontinck. Le public veut vivre une expérience unique et il se fait son propre spectacle avec des photos uniques et originales qu’il diffusera. Idem pour les installations lumineuses durant Plaisirs d’hiver. Et grâce aux LED, la facture énergétique n’est pas élevée. »

Et visiblement, le secteur artistique est également en demande. Pour cette édition de Bright, une centaine d’artistes internationaux avait postulé. Onze ont été retenus. Stalactites, Underlight, Lumière d’eau ou Flower Power éclaireront la rétine des petits comme des grands.

Jusqu’au 25 février de 18 h 30 à 23 h.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo