Accueil

«Noir Jaune Blues, et après?» à Onhaye: «Moi, je ne saurai jamais quitter cet endroit»

A Onhaye, neuvième étape de l’opération « Noir Jaune Blues, et après ? », les journalistes de la RTBF et du « Soir » sont allés à la rencontre d’une population rurale profondément attachée à ses racines et à sa qualité de vie, quitte à se montrer peu inclusive avec les nouveaux venus. Des villageois qui se satisfont de peu, aussi parce qu’ils sont limités dans leurs déplacements.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Des terres agricoles à perte de vue. Piqué dans cet écrin de verdure, le paisible village condruzien et ses authentiques maisons en pierre calcaire que réchauffe ce matin un flamboyant soleil d’hiver, semble figé dans le temps. Un paysage de carte postale que nous offre la pittoresque vallée de la Molignée et que nous ne manquons pas d’immortaliser entre deux rendez-vous pour «  Noir Jaune Blues, et après ?  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs