Accueil Belgique Politique

Didier Reynders au «Soir»: «A Bruxelles, on doit ouvrir tous les placards»

Le libéral-réformateur appelle au « changement » à la Région bruxelloise, dépeint une législature « catastrophique ». Un changement possible avec la N-VA, mais sans obligatoirement exclure le PS...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Après les affaires et les controverses tout autour, la campagne s’annonce véhémente à Bruxelles. 2019, c’est demain. Didier Reynders, vice-Premier et ministre des Affaires étrangères actuellement, donne le ton.

Vous avez beaucoup fait parler de vous en disant que vous n’excluez pas de gouverner avec la N-VA à Bruxelles…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Louis Vercruysse, mercredi 28 février 2018, 20:52

    un grand ikea placar$$$

  • Posté par Hector De Wil, samedi 24 février 2018, 14:02

    Quand les affaires de rémunérations au débuté au GIAL il y a 20 ans le bourgmestre de Bruxelles était De Donéa libéral et maintenant le MR est au pouvoir avec comme 1) échevin Courtois MR venant du MCC qui a été absorbé

  • Posté par Hector De Wil, samedi 24 février 2018, 13:57

    Mentez , mentez , il en restera toujours quelque chose et cela il sait comment y faire

  • Posté par Hector De Wil, samedi 24 février 2018, 13:55

    Comment peut-il parler de lutte des places pour le PS alors que lui n'a fait cela toute sa carrière . Il a quitté L!ège parce qu' il ne serait jamais le n° 1 et que vu son arrogance il n'était pas aimé ( un euphémisme ) . Son arrivée à Bruxelles n'a rien à voir avec la défense des francophone de BXL et de la périphérie mais il voulait devenir le président de la région . Jamais avec la NVA avant 2014 et puis au Fédéral avec la NVA . Maintenant avec la NVA à la région bruxelloise alors que la NVA ne veut pas de région à part entière mais une cogestion de cette région par la Flandre et la Wallonie . Il s'allie avec le parti qui ne veut pas de région bruxelloise et au final la fin de la Belgique et Bart se sert du MR pour réaliser son programme et tout pour l'appât du pouvoir du MR . Et ce monsieur parle de la lutte des place . Où est la défense des francophones dans tout cela ; je comprends Maingain qui n'a jamais varié dans sa ligne de conduite d'avoir quitté la coalition MR -FDF -MCC

  • Posté par Bernard Dropsy, samedi 24 février 2018, 12:24

    Reynders n'a jamais eu d'idées que pour lui-même, jamais pour autre chose, sa seule préoccupation, c'est sa petite personne et ça l'occupe à plein temps ! Ses parents auraient dû l'appeler Narcisse ou Nombril ou Ombilic !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs