Accueil Médias

Benjamin Maréchal rattrapé par la polémique

Discret à l’antenne depuis le mois de janvier, l’animateur de VivaCité voit son nom associé à une procédure conjointe du Conseil supérieur de l’audiovisuel et du Conseil de déontologie journalistique. Un débat sur le viol avait provoqué le dépôt de 45 plaintes. Un record.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Sans grande surprise, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a annoncé vendredi qu’il ouvrait une instruction à l’encontre de la RTBF. Le service public va devoir s’expliquer suite à la polémique déclenchée par l’émission « C’est vous qui le dites », présentée pendant près dix ans par Benjamin Maréchal.

Pour rappel, le 12 janvier dernier, VivaCité proposait un débat autour des propos polémiques tenus par Brigitte Lahaie sur BFM TV. Pour attirer le chaland, on pouvait lire sur le site de la RTBF et affiché à l’écran pour ceux qui suivent « C’est vous qui le dites » en télévision sur La Une (de 50.000 à 100.000 téléspectateurs) « On peut jouir lors d’un viol je vous signale ». Brigitte Lahaie l’a dit hier sur BFMTV. Vous lui répondez quoi ?  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs