Accueil Belgique Politique

Didier Reynders au «Soir»: «A Bruxelles, on doit ouvrir tous les placards» (vidéo)

Le libéral-réformateur appelle au «changement» à la Région bruxelloise, dépeint une législature «catastrophique». Un changement possible avec la N-VA.

Temps de lecture: 1 min

Après les affaires et les controverses tout autour, la campagne s’annonce véhémente à Bruxelles. 2019, c’est demain. Didier Reynders, vice-Premier et ministre des Affaires étrangères actuellement, donne le ton.

« A Bruxelles, que ce soit pour les problèmes dans les ASBL, pour la mauvaise gestion de la Région, s’il y a bien un parti qui n’a aucune responsabilité dans tout cela, c’est la N-VA. J’entends un ministre-président qui arrive à parler de la N-VA quand on le questionne à propos de Gial  ! », explique Didier Reynders lorsqu’on lui parle de la N-VA à Bruxelles. « A Bruxelles, comme au niveau fédéral, ce que je souhaite, c’est de pouvoir travailler avec des gens qui ont envie de changer les choses », précise-t-il.

Mais il ne ferme aucune porte et propose de «  changer les choses  » avec « tout qui aura un projet positif ».

Les projets de Didier Reynders pour Bruxelles, à lire sur Le Soir+

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une