Accueil

Hubert Reeves

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

A force de plonger son regard dans le cosmos, de quêter la plus petite trace de vie extraterrestre et de remonter l’horloge de l’univers jusqu’à quelques millisecondes avant sa naissance, Hubert Reeves a acquis le don de durer pour l’éternité. On a toujours connu sa barbe blanche, ses yeux bleus qui sourient à l’unisson de son visage et la voix rocailleuse qui trahit ses racines québécoises. Vulgarisateur, conteur, enthousiaste, surtout soucieux de l’humain, l’homme semble compagnon idéal de longues soirées. N’étaient ses 85 ans qui incitent à le ménager, on voudrait le faire accoucher de toute sa science, là tout de suite. A Malicorne, sa résidence bourguignonne, il fait le plein de pâmoison et revient émerveillé de nature. A Paris, il reçoit dans son appartement du 6e arrondissement, attifé d’un tee-shirt couvert de pattes de mouche de Léonard de Vinci. Inlassable, sans jérémiades, il ne cesse d’implorer l’homme de protéger son héritage le plus important : l’environnement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs