Accueil Sciences et santé

«Les quotas doivent être purement et simplement supprimés»

Accès aux professions de santé : François Desquesnes, chef de groupe CDH au Sénat, dénonce les conséquences pour les francophones. Alors que le marché est ouvert aux étudiants étrangers, il appelle à une suppression pure et simple du système de contingentement.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 4 min

Fin, ou presque, de la procédure en conflit d’intérêts portée par la Commission communautaire française (Cocof) à l’égard du projet de loi réglant l’accès aux professions de médecin et de dentiste. Pour faire simple, rappelons que le texte confie à la Commission de planification l’évaluation régulière des besoins du pays (comme c’est le cas actuellement). Par contre, il retire à cette Commission le soin de lui proposer un partage entre communautés linguistiques : ce travail de répartition du quota national entre francophones et flamands sera à l’avenir réservé à la Cour des comptes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs