Accueil Monde États-Unis

Ingérence russe aux USA: un ex-conseiller de Trump se ravise et plaide coupable

Ce retournement accentue encore la pression sur Paul Manafort, l’ancien directeur de campagne de Donald Trump.

Temps de lecture: 2 min

Le procureur spécial enquêtant sur l’ingérence russe dans la présidentielle américaine a annoncé vendredi que Richard Gates allait plaider coupable, un revirement suggérant que cet ex-conseiller de campagne de Donald Trump serait prêt à coopérer avec les investigateurs.

Ce retournement accentue encore la pression sur Paul Manafort, l’ancien directeur de campagne de Donald Trump et ex-associé de Richard Gates, qui lui continue à rejeter les charges énumérées dans l’acte d’inculpation des deux hommes.

Ce rebondissement semble prouver que la stratégie suivie par M. Mueller s’est révélée payante: le procureur a accumulé les charges visant Manafort et Gates, qu’il a inculpés deux fois à quatre mois d’intervalle. Le dernier acte d’accusation rendu public jeudi concerne des faits présumés de fraude fiscale et de dissimulation de comptes bancaires à l’étranger. MM. Manafort et Gates avaient été inculpés pour des infractions similaires fin octobre.

D’environ 2006 à 2015, les deux hommes ont travaillé comme consultants politiques et lobbyistes au service du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, soutenu par Moscou, et des partis proches de ce dirigeant qui a été renversé en 2014. Ils sont accusés d’avoir monté un système complexe permettant de ne pas déclarer au fisc américain une grande partie de leurs millions de dollars de revenus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une