Accueil Société

Meurtre du châtelain de Wingene: 30 ans requis

La défense du beau-père du châtelain de Wingene conteste compétence du tribunal et demande l’acquittement. Elle invoque un homicide par « nécessité ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Le Dr André Gyselbrecht, 67 ans, le beau-père du châtelain assassiné de Wingene, Stijn Saelens, s’est vu opposer une peine de 30 ans de réclusion, vendredi, au terme du réquisitoire entamé jeudi, des procureurs brugeois Cécile D’Havé et Fien Maddens. Les deux magistrates n’ont trouvé «  aucune circonstance atténuante » à, réserver au prospère médecin de Ruislede qui entendait régir sa famille à son gré et refusait le projet de Stijn Saelens de s’installer en Australie. «  La société se doit de se protéger au maximum

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs