Accueil Monde Union européenne

Les leaders européens demandent une trêve immédiate dans la Ghouta orientale en Syrie

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit se réunir pour voter une trêve de 30 jours.

Temps de lecture: 1 min

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens ont appelé vendredi à un cessez-le-feu immédiat et à la mise en place d’un couloir humanitaire dans la Ghouta orientale syrienne.

«Le régime de Bachar al-Assad a attaqué brutalement des hommes, des femmes et des enfants. Ses alliés, la Russie et l’Iran, ont laissé cela se produire», a dénoncé le président du Conseil européen, Donald Tusk, à l’issue d’un sommet informel de l’UE à Bruxelles.

Depuis dimanche, au moins 436 civils, dont 99 enfants, ont péri selon une ONG dans les raids aériens et les tirs d’artillerie intensifs et incessants menés par l’armée du président Bachar al-Assad contre la Ghouta orientale, une vaste région près de Damas, devenue un «enfer sur Terre» selon les termes du patron de l’ONU Antonio Guterres.

Cette campagne aérienne est d’une rare intensité, même pour un pays ravagé depuis 2011 par une guerre qui a fait plus de 340.000 morts. Elle prélude à une offensive terrestre de l’armée pour reprendre la Ghouta selon un média proche du pouvoir et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, samedi 24 février 2018, 16:20

    D'accord. Mais il faut d'abord que les insurgés arrêtent de tirer sur Damas. C'est ce qui justifie l'action du régime de Bachar.

Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une