Accueil Monde Afrique

Face aux chrétiens qui exigent le départ de Kabila, de jeunes «bérets rouges» pour défendre le régime

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

L a liberté ne se donne pas, elle s’arrache, et l’objectif de la marche doit être l’instauration d’une transition sans Kabila qui permettra rapidement l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes et le retour à l’ordre constitutionnel.  »

Dans un discours prononcé à la veille de la troisième journée de manifestation des chrétiens mobilisés par le CLC (Comité des laïcs chrétiens) et appelée « la révolution des rameaux », le docteur Mukwege a clairement posé le véritable enjeu de ces mouvements qui se sont déroulés dans tout le pays.

Il ne s’agit plus désormais d’exiger l’application des accords de la Saint-Sylvestre et de réclamer la libération des prisonniers politiques, mais d’exiger, purement et simplement, le départ de Joseph Kabila, hors mandat depuis décembre 2016.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dopchie Henri, lundi 26 février 2018, 11:52

    Est-il vraiment concevable d'organiser des élections qui couvrent l'intégralité du Congo dans son état actuel?

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs