Accueil

9% maximum des ménages opteraient pour «Cash for Car»

D’après une étude du SPF Mobilité, entre 15.800 et 55.000 ménages pourraient opter pour l’allocation de mobilité du gouvernement Michel.

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 2 min

Chargé d’évaluer l’attrait de l’allocation de mobilité en cours d’élaboration par le gouvernement Michel, le SPF Mobilité a adressé à son ministre, François Belot (MR), une note à propos des mesures censées mettre progressivement fin à la voiture de société. Aussi appelée « Cash for Car », l’allocation sera examinée ce mardi en commission Finance et Budget de la Chambre. Tant le Conseil d’Etat que le Conseil national du travail lui ont trouvé de sévères défauts. Le caractère discriminatoire du traitement fiscal accordé au « cash » reçu (une défiscalisation) ainsi que les interrogations sur les usages autorisés de celui-ci alimenteront donc les débats.

La note du SPF devrait participer de la même dynamique puisqu’elle indique que très peu de possesseurs de voiture de société semblent tentés par les alternatives que leur propose le gouvernement. En résumé, entre 3 et 9 % des voitures de société pourraient être concernées.

La fin de la voiture de société n’est donc pas pour demain. D’autant que si l’on regarde le taux de croissance du nombre de voitures de société, 5 % ces 10 dernières années, il annihile, à lui seul, tout effet positif potentiel de l’allocation de mobilité.

Sur Le Soir+ : les détails de la note et ses enjeux; notre commentaire sur le tabou de la voiture de société

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une