Accueil Monde France

Le récit d’un assaut d’une violence inouïe

Huit personnes, sept hommes et une femme, ont été placées en garde à vue. Au moins deux personnes ont été tuées dont une femme kamikaze. L’hallucinant assaut de Saint-Denis a neutralisé un commando dont tout laisse à penser qu’il pouvait passer à l’acte.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 9 min

A u regard de leur armement, de leur organisation structurée et de leur détermination, tout laisse à penser qu’une nouvelle équipe terroriste était prête à passer à l’acte.  » Quinze heures après l’incroyable assaut mené dans la nuit à Saint-Denis, au nord de la capitale, les mots du procureur de Paris faisaient mercredi soir froid dans le dos. «  Huit personnes ont été interpellées », a indiqué François Molins. Sept hommes et une femme, parmi lesquels on ne compte ni Abdelhamid Abaaoud ni Salah Abdeslam, le cerveau et l’organisateur présumés des attentats de Paris. La description et la précision méthodique du procureur sont glaçantes. « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs