Survol de Bruxelles: le nombre d’amendes a plus que doublé depuis 2016

© Le Soir
© Le Soir

Ce sont les sonomètres de Bruxelles (rue du Houblon), Neder-over-Hembeek (Trassersweg) et Evere (rue JB Mosselmans) qui enregistrent le plus de dépassements des normes. Et l’analyse horaire souligne qu’une très large majorité des violations de l’arrêté bruit sont enregistrées entre 23h et 7h. Le cabinet de la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Frémault (CDH), refuse de détailler quelles compagnies aériennes sont les plus visées. En revanche, il souligne que la moyenne des amendes correspondant aux dépassements relevés ces dix dernières années (900 euros) donne, en théorie, un montant global de 2,5 millions d’euros à recouvrir pour 2017, alors que la facture de 2016 se limitait à 1,1 million.

Céline Fremault considère que, malgré le jugement du tribunal de première instance de Bruxelles du 19 juin 2017 sommant le gouvernement fédéral d’atténuer les nuisances sous la route du canal, le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), cherche plus à gagner du temps qu’à dégager de nouvelles solutions.

Dans une étude réalisée pour la ministre, l’Institut de gestion de l’environnement et d’aménagement du territoire présente des solutions rapides pour répondre au prescrit du tribunal. Notamment, utiliser la route du ring plutôt que celle du canal, ce qui dirige les nuisances vers la Flandre et des zones moins peuplées. La réponse de la Flandre, via son ministre de la Mobilité Ben Weyts (N-VA), n’a pas tardé : « Des clous ! »

> Découvrez les solutions proposées par l’étude sur Le Soir +

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous