Accueil Société Régions Bruxelles

Samusocial: la Commission adopte à l’unanimité les recommandations présentées

La proposition de rapport sera abordée et soumise au vote définitif en séance plénière dans les toutes prochaines semaines.

Temps de lecture: 2 min

La commission d’enquête sur le Samusocial a adopté mercredi à l’unanimité la proposition de rapport et de recommandations présentées par l’ensemble des membres du bureau de celle-ci il y a une semaine. Le débat en commission sur la proposition de rapport a été bouclé en un peu moins de trois heures. Les quatorze propositions d’amendement de la N-VA et du PTB, qui n’ont pas le droit de voter dans la commission, ont été rejetées à l’unanimité. Un amendement de nature technique a par ailleurs été retenu.

La proposition de rapport sera abordée et soumise au vote définitif en séance plénière dans les toutes prochaines semaines.

Le document d’une centaine de pages dénonçait notamment une gestion lacunaire de l’ASBL, non proportionnée à la taille de cet outil d’hébergement et d’aide aux sans-abri, et une logique de conflits d’intérêts dans le chef de ses chevilles ouvrières, Yvan Mayeur et Pascale Peraïta, alors aux responsabilités à la Ville.

A l’entame des échanges du jour, les membres de la commission qui ne font pas partie du bureau (N-VA, PTB et CD&V) ont déploré le choix de celui-ci de ne pas attendre le débat en commission pour présenter à la presse, il y a quelques jours, la proposition de rapport et de recommandations sur laquelle il y avait unanimité en son sein.

Une proposition d’amendement de Liesbeth Dhaene (N-VA) visant à supprimer la recommandation portant sur la gratuité de l’exercice de mandats dans les organes de gestion du Samusocial a éveillé les sarcasmes des Verts. Alain Maron (Ecolo) et Arnaud Verstraeten (Groen) ont souligné que c’est précisément une crise née de la question de la rémunération excessive via des jetons de présence qui a été à l’origine du dossier du Samusocial. Qui plus est, cela confine au dénigrement des personnes bénévoles compétentes qui se battent depuis plusieurs mois pour remettre le Samusocial sur les rails, a insisté Alain Maron.

Sur ce coup-là, même Dominiek Lootens (Vlaams Belang), habituellement peu enclin à soutenir la majorité, s’est dit « paf » de voir la N-VA adhérer à la «  culture de grappillage du PS ». Pour sa défense, l’élue a invoqué le fait que la N-VA voulait une règle plus équitable visant l’ensemble des ASBL bruxelloises.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo