Accueil Monde Europe

Elections en Italie: une économie minée par la désindustrialisation

Officiellement, la troisième économie de la zone euro verrait (enfin) le bout du tunnel. Les apparences, cependant, sont trompeuses : la Péninsule n’est pas près de renouer avec une croissance solide.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

L’économie italienne va mieux. Après une double récession, la Péninsule a renoué (laborieusement) avec la croissance. L’an passé, le PIB, le produit intérieur brut, a augmenté de 1,5 %, hors inflation. La performance est modeste – et sensiblement inférieure à celle de l’ensemble de la zone euro (2,4 %). Elle devrait être rééditée cette année. Après une décennie perdue, la Péninsule verrait enfin le bout du tunnel. Et la priorité, désormais, serait de maîtriser une énorme dette publique et de réduire le chômage, qui, malgré la légère décrue des deux dernières années, touche 11,2 % de la population active – en particulier, les jeunes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs