Marine Le Pen mise en examen après avoir tweeté des photos de décapitation de Daesh

Marine Le Pen mise en examen après avoir tweeté des photos de décapitation de Daesh

La présidente du parti français d’extrême droite Front national, Marine Le Pen, a été mise en examen (inculpée) jeudi pour la diffusion, en décembre 2015, de photos d’exactions du groupe Etat islamique sur Twitter, a-t-on appris de source judiciaire.

Mme Le Pen, qui était eurodéputée à l’époque des faits, a été mise en examen par un juge de Nanterre, près de Paris, pour « diffusion d’images violentes », un délit passible de 3 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Le Parlement européen avait levé son immunité parlementaire en mars 2017 à la demande de la justice française.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous