Accueil Économie

Néo «Un site du Heysel encore plus attractif»

Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 2 min

Philippe Lhomme, vous êtes le patron de Deficom, dont fait partie Fisa.

Que prévoyez-vous pour les 60 ans de Batibouw en 2019 ?

Il est encore trop tôt pour en parler, mais une fête sera mise sur pied. Nous allons mettre le site de Brussels Expo en valeur, mais je ne sais pas encore si cela interviendra avant, pendant ou après le salon.

Un souhait pour le futur du salon ?

Batibouw enregistre un taux de reconduction de ses exposants de 85 %. Le renouvellement de ses visiteurs est également très important. Je souhaite que l’on cible encore mieux nos visiteurs à l’avenir. Quand j’ai racheté le salon en 2003, nous n’avions aucune idée des gens qui venaient nous voir. Aujourd’hui, les moyens de mesure existent et il y a lieu de les exploiter au maximum, histoire d’encore mieux s’occuper du visiteur. On pourrait lui organiser sa visite et agir en tant que facteur de propositions qui lui seraient adressées en fonction de ses besoins, de ses envies… Nous devons encore davantage dialoguer avec lui.

Quel est votre point de vue par rapport au projet Néo dont on sait qu’il va transformer le visage du site du Heysel ?

Il ne faut pas le nier, le chantier va poser de gros problèmes d’accès à Batibouw pendant plusieurs années. Mais je veux rester positif : le Heysel deviendra encore davantage une destination incontournable. Il sera encore plus fort et plus attractif pour le visiteur. Par ailleurs, on sait que des salles de congrès sont prévues sur le nouveau site. Elles pourraient également servir à Batibouw.

Le nouveau stade de football a longtemps été au centre des discussions. Aujourd’hui, il est sans doute mort et enterré même si l’on attend encore la réaction de Ghelamco sur le sujet. Une chose semble sûre : le fameux parking C n’accueillera pas un nouveau stade. Un soulagement ?

C’est une bonne nouvelle, je l’avoue, mais je préfère encore attendre pour être définitivement fixé. La disparition du parking C aurait été un coup dur pour un salon comme Batibouw, qui accueille plus de 300.000 visiteurs, ou pour le Salon de l’auto, les deux seules manifestations qui occupent la totalité des palais de Brussels Expo. Ce que souhaite dès à présent, c’est de voir se mettre en place une vraie politique de mobilité d’accès au plateau du Heysel. Les pouvoirs politiques ont pris la mesure du problème, ils doivent maintenant agir.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière