Accueil Monde Europe

Catalogne: le parlement dénonce une «dérive autoritaire» et défend Puigdemont

Le texte évite de défier trop ouvertement l’Etat et ne ratifie pas la déclaration d’indépendance votée le 27 octobre 2017.

Temps de lecture: 1 min

Le parlement catalan a adopté jeudi une motion dénonçant la «  dérive autoritaire » de l’Etat espagnol, et défendant la «  légitimité » de l’indépendantiste Carles Puigdemont, président régional destitué par Madrid.

La motion, la première adoptée par le parlement catalan issu des élections du 21 décembre, souligne que la majorité parlementaire est «  favorable » à la «  constitution d’une Catalogne en tant qu’Etat indépendant » et défend Carles Puigdemont «  candidat légitime du parlement à la présidence de la Generalitat ».

Le texte évite de défier trop ouvertement l’Etat et ne ratifie pas la déclaration d’indépendance votée le 27 octobre 2017, comme l’aurait souhaité le plus radical des partis indépendantistes, la CUP (candidature d’unité populaire).

Il se borne à souhaiter que cessent les «  ingérences » de l’Etat et de la Cour constitutionnelle visant à empêcher la «  volonté démocratique » des Catalans, qui souhaitent notamment investir Carles Puigdemont.

Cependant ce texte n’insiste pas sur son investiture.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Europe

Royaume-Uni: deux ministres lâchent Boris Johnson en plein scandale

Les chefs des Finances et de la Santé remettent en cause les compétences de Boris Johnson et sa capacité à tenir en bon état de marche le parti conservateur comme le pays. Le vice-président du parti démissionne lui aussi en direct à la télévision.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une