Emmanuël Houdart, de la Maison des Maths, est le Wallon de l’année

L’ex-enseignant se sent très à l’aise sur les planches
: «
Etre en classe, c’est déjà être en scène
». ©D.R.
L’ex-enseignant se sent très à l’aise sur les planches : « Etre en classe, c’est déjà être en scène ». ©D.R.

A l’état civil, c’est Emmanuël Houdart. Avec le tréma sur le « e », absolument ! « Manu », pour les amis et la simplicité. Sur scène, c’est Manu H., dans « Very Math Trip ». Et, depuis ce jeudi 1er mars, à la suite d’autres Hainuyers tels que Michel Foucard (1998), Jeanne Vercheval-Vervoort (2006) ou encore Eric Domb (2014), c’est le « Wallon de l’année ».

Cela fait beaucoup pour un seul homme, certes. Mais Manu est infatigable et déterminé. Il sait qu’il veut enseigner depuis l’âge de 16 ans. « Je suis avant tout un pédagogue et, comme j’aime les maths… Mais je voulais enseigner chez les grands de 15 à 18 ans, j’ai donc fait une licence et mon agrégation en math à l’UMons. Je n’ai pas tellement aimé mes études, parce que les cours de pédagogie et de didactique ne font pas partie de la formation ». En 1999, il devient prof de math à l’école secondaire La Berlière à Houtaing et, en 2003, il est prof volontaire dans le cadre du projet « Echec à l’échec », mené en été par les Jeunesses scientifiques pour remettre en selle les élèves qui ont un examen de passage.

Le portrait complet d’Emmanuël Houdart à lire sur Le Soir+.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous