Accueil Culture Musiques

Le label Ricercar se penche sur son passé

Le 40e anniversaire approche à grand pas. Jérôme Lejeune se penche sur l’histoire de son label. Il ressuscite pour nous des chapitres d’une aventure autogénérée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ce n’est pas tous les jours qu’un éditeur belge de disques classiques se prépare à fêter ses 40 ans d’existence avec plusieurs centaines de publications à son actif. Aujourd’hui intégré au groupe Outhere, Ricercar occupe une position de choix dans le paysage européen du disque classique où nouvelles parutions se conjuguent avec édition de livres-CD sur des moments clés de l’histoire de la musique qui sont des chefs-d’œuvre de musicologie illustrée.

Mais retournons 38 ans en arrière, quand Jérôme Lejeune est venu m’apporter deux premiers LP : un consacré à des danses de Terpsichore enregistrée par sa bande de copains musiciens de l’ensemble Aurea, l’autre à « Attitudes », l’action musicale de Philippe Boesmans par la bande de Georges-Elie Octors qui allait devenir Ictus. Et très doctement, il m’annonçait la naissance d’un nouveau label qui allait s’appeler Ricercar, c’est-à-dire recherche pour décrire l’ambition exploratoire des publications.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs