Accueil Médias

Les quotidiens belges convoqués par le CSA pour s’expliquer sur leurs vidéos

Pour le gendarme de l’audiovisuel, les services vidéo proposés par la presse belge entrent dans son champ de compétence. Les éditeurs ne sont pas d’accord et insistent sur le caractère « accessoire » de l’utilisation de vidéos.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

En créant des chaînes pour poster leurs vidéos sur Dailymotion (équivalent francophone de YouTube), les quotidiens belges francophones doivent-ils être considérés comme des médias audiovisuels ?

«  Oui  », répond le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). L’organisme chargé de contrôler les médias audiovisuels (et pas la presse) a décidé de convoquer Rossel (Le Soir), Sud Presse, IPM (La DH, La Libre) et les Éditions de l’Avenir (L’Avenir). Ils devront expliquer pourquoi ils n’ont pas remis leur formulaire de déclaration en septembre 2017.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs