Accueil Société Régions Hainaut

Mons: ils ont fui les bombes de Syrie

D’ici le mois de décembre, la Ville de Mons accueillera quelque 74 réfugiés venus des pays en guerre. En septembre dernier, la Ville a décidé d’augmenter sa capacité d’accueil, en réponse à la crise des migrants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le 4 novembre dernier, une nouvelle famille syrienne est arrivée à Mons. Rabee, sa femme Rema et leur fils de 8 ans, Zuher, ont traversé l’Europe pendant plus de vingt jours pour trouver refuge. Le mois dernier, ils vivaient encore à Damas. Leur vie quotidienne était rythmée par les assauts de Daesh et les attaques de l’armée de Bachar al-Assad. Leur maison était située au milieu des deux fronts, une situation intenable pour le jeune couple. « Notre fils Zuher allait à l’école à Damas. Il y avait souvent des bombes qui tombaient, parfois près de l’école et même une fois dans l’école ! On a décidé qu’il n’irait plus à l’école, c’était trop dangereux. Moi, je travaillais pour l’entreprise Sony, je devais beaucoup me déplacer, aller de maison en maison… Sur les chemins, des bombes explosaient, les fenêtres explosaient… Donc j’ai arrêté de travailler, je suis resté à la maison… Ma femme a vendu la maison pour 7.000 dollars et on est partis », se remémore Rabee Akasha, le père de famille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs