Accueil Monde États-Unis

Trump provoque l’indignation internationale après avoir annoncé de nouvelles taxes

Le président des Etats-Unis a menacé d’imposer dès la semaine prochaine de fortes taxes sur les importations d’acier et d’aluminium.

Temps de lecture: 3 min

La menace jeudi du président américain Donald Trump d’imposer dès la semaine prochaine de fortes taxes sur les importations d’acier et d’aluminium aux Etats-Unis a suscité des réactions indignées dans le monde, laissant poindre le risque d’une guerre commerciale.

Le locataire de la Maison Blanche doit annoncer l’imposition de droits de douane de 25 % pour l’acier et de 10 % pour l’aluminium.

Pour la Belgique, c’est contraire aux accords conclus par les Etats-Unis à l’OMC

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois regrette cette annonce. «  Ce n’est une bonne chose pour personne », estime vendredi M. Bourgeois, d’après lequel les Etats-Unis ne respectent pas les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

«  Cela touche les consommateurs américains, les liens transatlantiques et le commerce mondial dans son ensemble. L’économie européenne, mais aussi l’économie flamande, la 3e plus ouverte au monde, sont sensibles à de telles mesures qui visent à limiter les échanges. Le protectionnisme est dangereux, il entraîne des réactions, des escalades et des conflits », souligne Geert Bourgeois.

Un impact grave sur l’ordre du commerce international

«  La Chine demande aux Etats-Unis de refréner leur recours à des mesures protectionnistes et de respecter les règles du commerce multilatéral », a insisté vendredi Hua Chunying, une porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

«  Si d’autres pays lui emboîtaient le pas, cela aurait sans aucun doute un impact grave sur l’ordre du commerce international », a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse régulière.

« Nous ne resterons pas les bras croisés », dit l’Union européenne

«  Nous regrettons fortement » cette décision américaine, a réagi Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne.

«  Au lieu d’apporter une solution, cette décision ne peut qu’aggraver les choses », prévient-il dans un communiqué. «  Nous ne resterons pas les bras croisés pendant que notre industrie est frappée par des mesures injustes », ajoute-t-il encore.

«  L’UE entamera le plus tôt possible des consultations sur le règlement des différends avec les Etats-Unis à Genève », siège de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ajoute, dans le même communiqué, la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström.

Au Canada : « Tout tarif ou quota imposé serait inacceptable »

«  Tout tarif ou quota qui serait imposé à notre industrie canadienne de l’acier et de l’aluminium serait inacceptable », a déclaré jeudi le ministre canadien du Commerce international, François-Philippe Champagne.

Ce pays voisin des Etats-Unis est son premier fournisseur d’acier et d’aluminium.

Le gouvernement canadien est surpris d’une décision qui risque finalement de jouer contre les industriels américains.

En Allemagne, on dénonce « des mesures qui violent les règles »

L’association allemande de la sidérurgie Stahl a dénoncé «  des mesures qui violent les règles de l’Organisation mondiale du commerce », exigeant l’intervention de l’Union Européenne.

«  Si l’Europe n’agit pas, notre sidérurgie va payer l’addition pour le protectionnisme américain », a encore prévenu, par communiqué Hans Jürgen Kerkhoff, le président de Stahl.

L’Angleterre particulièrement inquiète

«  Nous avons été clairs sur le fait que nous sommes particulièrement inquiets de toute mesure qui pourrait avoir des conséquences sur l’acier du Royaume-Uni et ses industries d’aluminium », a indiqué par communiqué l’ambassade britannique à Washington, tout en assurant être en discussion avec les Américains.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Rebts Jean-Louis, vendredi 2 mars 2018, 21:21

    Il est beau, le monde de la finance... Bientôt, on mangera de la vache folle en provenance d'Argentine car ça rapporte à certains... Il faut se rendre compte que l'on fabrique trop de merdes et pas assez de trucs de qualité, quel qu'ils soient, viande, poissons, fer, alu, même combat...

  • Posté par Pierre Vanhorle, vendredi 2 mars 2018, 14:01

    S'il existe une possibilité de bêtise, on peut faire confiance à t.RUMP, il la fera. On peut aussi espérer que cette brillante prise de position annule à jamais les accords " ALÉNA" P.

  • Posté par Alain Kupferman, vendredi 2 mars 2018, 12:59

    Ce sont pour l'instant des menaces; en outre, on ne sait pas comment ces produits seront taxés, on ne sait pas quels pays sont visés mais on hurle déjà. Faut-il rester les bras croisés devant le dumping chinois ?

  • Posté par Burniat Walter, vendredi 2 mars 2018, 12:31

    Monsieur Trump, manipulé par le magnat Spencer n'a aucune règle à respecter. Il devient un cow boy de plus en plus solitaire...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une