Accueil Culture Musiques

Aussi cool que les Breeders

Le groupe de Kim et Kelley Deal est de retour dans son « line-up » de 1993, celui du tube « Cannonball », pour un album insouciant et cool.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

Les Dandy Warhols avaient une chanson sur elle, qui résumait bien la chose : « As Cool as Kim Deal ». Car Kim Deal est cool. En fait, pendant près d’une décennie, elle a incarné le cool par excellence qui était alors attaché au rock alternatif. Non contente d’avoir été la bassiste du groupe le plus important (et le plus cool) de sa génération, à savoir les Pixies, Kim, dont le premier fan était Kurt Cobain, enchaîna dès la fin des années 80 avec les Breeders, qu’elle a mise sur pied avec sa frangine jumelle, Kelley.

Plus qu’un side-project, les Breeders obtinrent la timbale en 1993 avec le tube « Cannonball » et sa ligne de basse qui a rendu fou plus d’un ado boutonneux : « En vrai, je n’ai fait que suivre le riff de guitare de Kim, rien de plus », raconte aujourd’hui Josephine Wigs, la bassiste en question, quelque 25 ans après ce coup de médiator mémorable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs