Accueil Monde

L’infirmière: «On voit des complications tous les jours»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

«  Les complications liées à l’excision, nous les voyons tous les jours avec nos patientes et particulièrement lors des suivis de grossesses, explique Mamé Camara, infirmière et chef du centre de santé de Heremakono à Kissidougou. Il y a d’abord des douleurs sévères, des infections urinaires, hémorragies et fractures provoquées lorsqu’on immobilise les filles. A plus long terme, il peut y avoir des fistules qui rendent les femmes incontinentes, des infections urinaires récidivantes, la stérilité, des douleurs lors des rapports sexuels, de fortes complications lors de l’accouchement  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs