Accueil Consommation

«Un smartphone tout de suite, payer plus tard»: une bonne affaire?

Le nombre de ventes à tempérament a augmenté en 2017. Les Belges ont de plus en plus recours à ce type de crédit pour des faibles montants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

La pratique est bien connue dans les grandes chaînes d’électroménager. Repartez avec votre machine à laver maintenant, payez en plusieurs fois. Cerise sur le gâteau, cet échelonnement des paiements se fait sans frais supplémentaires.

Et en 2017, jamais n’aura-t-on conclu autant de ce type de ventes. Dans l’ensemble pourtant, l’année dernière aura produit moins de nouveaux crédits à la consommation qu’en 2016 et 2015. Car contrairement aux prêts à tempérament et aux ouvertures de crédit qui ont été délaissés, les ventes à tempérament, elles, ont connu une augmentation de près de 23 %.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs