Accueil Belgique Politique

Polémique et blocage au parlement wallon

Nouvelles compétences et travaux plus dynamiques et plus intenses, l’assemblée régionale bute sur un ordre du jour pléthorique encore compliqué par la tenue d’un colloque. L’initiative d’une présidente de commission pour soulager les travaux a déclenché la colère de l’opposition MR et même d’Ecolo.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Le parlement wallon a été le théâtre ce jeudi d’un incident inédit qui impose un constat : l’assemblée régionale étouffe sous le travail. C’est à la fois la conséquence de l’afflux de nouvelles matières suite à la réforme de l’Etat et de l’intention, louable mais difficile à mettre en œuvre, de rendre les débats plus dynamiques. La commission des Travaux, de la Santé et de l’Action sociale (les compétences du ministre Maxime Prévot, CDH) se réunissait ce jeudi à 14 heures avec prolongations des travaux vendredi à la même heure.

Il ne fallait pas être grand clerc pour comprendre que ces deux réunions ne suffiraient pas à digérer un ordre du jour colossal : la présentation de la note de politique générale du ministre (70 pages bien tassées) et le débat qui devait s’en suivre, l’étude importantissime du projet de décret portant création de l’organisme qui doit abriter les compétences sociales dévolues à la Wallonie, sans oublier une quarantaine de questions et d’interpellations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs