Accueil Monde Europe

Migration: l’Europe a-t-elle abandonné l’Italie?

La campagne aura été profondément marquée par le très sensible dossier migratoire. Avec cette idée que le pays doit supporter seul le poids migratoire de tout un continent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 6 min

L ’Europe a abandonné l’Italie sur le dossier migratoire. » L’assertion revient sans cesse dans cette campagne, y compris dans la bouche de démocrates proeuropéens, tels que l’ancien Premier ministre Enrico Letta. Et c’est l’Europe qu’il faudra blâmer en cas de montée de l’extrême droite. Le raisonnement : en laissant l’Italie gérer quasi seule la migration d’un continent entier, les 27 ont permis aux populistes de jouer sur du velours. Même plus besoin de s’avancer sur des polémiques xénophobes, on peut désormais être anti-migrants avec compassion. «  La délinquance monte en Italie car à la criminalité italienne s’est ajoutée la criminalité de 466.000 immigrés qui pour manger doivent commettre des délits  » (Silvio Berlusconi, le 14 janvier).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs