Accueil Société

La vaccination pourrait permettre d’éviter 620 cancers du col de l’utérus chaque année

En Belgique, un cancer du col de l’utérus est diagnostiqué chez près de 700 femmes par an.

Temps de lecture: 2 min

Une couverture vaccinale optimale contre le papillomavirus humain (HPV) pourrait permettre d’éviter 620 cancers du col de l’utérus chaque année, affirme samedi le laboratoire MSD, filiale belge de l’entreprise pharmaceutique américaine Merck, à la veille de la journée internationale de sensibilisation au HPV. Ce virus, qui touche selon les études 80% des individus sexuellement actifs au moins une fois dans leur vie, serait responsable de 90% des cancers du col de l’utérus.

En Belgique, un cancer du col de l’utérus est diagnostiqué chez près de 700 femmes par an et provoque près de 190 décès. Pour que la femme soit protégée correctement contre le HPV, il faut que la vaccination soit pratiquée avant l’âge des premières relations sexuelles.

Vacciner les hommes, qui peuvent également contracter le virus, les prémunirait contre les maladies associées au HPV comme les cancers du pénis, de l’anus, de la bouche et de la gorge, en forte augmentation ces dernières années. Toutefois, la priorité est de protéger directement les filles, souligne le Professeur Frédéric Kridelka du CHU de Liège, cité dans le communiqué.

En dépit de récentes statistiques «encourageantes», «le dépistage n’est pas encore assez efficace et le taux de couverture vaccinal demeure trop faible en Belgique, particulièrement en Wallonie et à Bruxelles où il avoisine à peine les 30%», ajoute-t-il.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Glenisson Meulemans, dimanche 4 mars 2018, 14:08

    Cette vaccination est une honte et source d'un nombre hallucinant de cas graves, il importe d'en avoir bien conscience, on ne parle pas juste de douleur, rougeur ou fièvre au point d'injection, NON! Mais d'inflammations pelviennes, kystes ovariens, paralysies, épilepsies, scléroses en plaques, cas de stérilité par insuffisance ovarienne post-vaccinale (tels que rapportés dans la littérature médicale officielle), décès.... les chiffres officiels d'effets secondaires GRAVES quand on va mettre son nez dans les essais cliniques tournent autour des 10% (une vaccinée sur 10) ce qui est énormément plus que les prétendues filles "sauvées" par la vaccination, chiffre en réalité inventé de toute pièce dès lors que plus de 90% des infections naturelles se résoudront spontanément endéans un délai de 2 ans en moyenne avec des traitements très au point là où les effets graves de ces vaccins laissent les victimes sans le sous, sans traitement et dans un désespoir le plus complet... Il faut le rappeler, ce n'est pas pour une bricole qu'un Etat comme le Japon a décidé dès 2013 de cesser de recommander et de rembourser cette vaccination indéfendable, ni que des centaines de médecins espagnols ont signé un moratoire à ce sujet, que les gens ont manifesté comme jamais en Colombie suite aux dégâts sur leurs filles, que des parents en Irlande ont créé le groupe de support "REGRET" pour essayer de soutenir les jeunes filles vaccinées démolies. Stop aux mensonges. Le frottis, la nutrithérapie pour renforcer le système immunitaire oui, la roulette russe vaccinale sans informer des risques est tout bonnement contraire au respect élémentaire des droits du patient. La vie et la scolarité de milliers de jeunes filles peut basculer à jamais (et à charge financière de toute la collectivité) après une telle ineptie...

  • Posté par Eric Lavenne, dimanche 4 mars 2018, 12:04

    Ce qui serait utile de savoir: c'est bien le taux de réussite(s) du (ou des dits) vaccins ; vis à vis (ou à l'encontre de) l'HPV. Tout le reste n'est que baratin .... Cette réussite , est-elle estimée à 40;50;60;70;80;voire 90 % ??????? . Selon des résultats certes déjà en partie connus ;et non tronqués , cela pourrait en faire réfléchir certaines et certains ........."librement quelque soit la décision prise " . Si nous nous situons ,dans une zone de "clair obscur" ; il faudra bien en discuter plus tard...... Perso....si, j'avais le droit de donner un conseil à un membre(F/H) de ma propre famille ; je le recommanderais ,mais sans plus(mais je leur(s) ferais part de certains de mes doutes ). En clair; je suis "en manque" de statistiques sérieuses, entièrement réelles et précises à ce sujet......peut-être un article en ce journal....???

  • Posté par Anne Nonimme, samedi 3 mars 2018, 13:52

    Le lobby de la piquouse subventionnée par l'Etat est en plein boulot.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko