Accueil Culture Cinéma

Affaire Weinstein: la «promotion canapé» n’est pas du «viol» pour l’avocat de Weinstein

Alors que les Oscars auront lieu dans la nuit de dimanche à lundi, Weinstein refait parler de lui.

Temps de lecture: 1 min

Si une femme «décide d’avoir des relations sexuelles pour faire avancer sa carrière», cela ne constitue pas un «viol», affirme l’avocat du producteur américain Harvey Weinstein dans une interview publiée samedi.

«Si une femme décide qu’elle a besoin d’avoir des relations sexuelles avec un producteur d’Hollywood afin de faire avancer sa carrière, et qu’elle le fait en effet, et qu’elle trouve tout ça dégoûtant, ce n’est pas du viol», déclare Benjamin Brafman dans cette interview publiée dans le quotidien britannique The Times.

«Vous avez pris la décision volontaire que vous êtes prêt à faire quelque chose qui est personnellement répugnant dans le but de faire avancer votre carrière», poursuit-il, «ce n’est pas un crime». «La promotion canapé n’a pas été inventée par Harvey Weinstein», affirme aussi Benjamin Brafman. L’industrie du cinéma avait déjà cette réputation «avant ma naissance», assure-t-il.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Nicolay Jean-marie , samedi 3 mars 2018, 14:52

    Benjamin Brafman, rappelez-vous, était l'avocat de Strauss-Kahn lors de ses démélés avec la justice de New-York.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez toutes les sorties, salles et horaires sur Cinenews

Découvrez le programme
Cinenews Voir les articles de Cinenews