Accueil Sports Football Football à l'étranger Allemagne

Bundesliga: Batshuayi et Dortmund partagent l’enjeu face à Leipzig (1-1)

Leipzig et Dortmund se sont livré un match superbe d’intensité samedi, mais n’ont pu se départager (1-1), dans un choc de la 25e journée qui a redonné des couleurs à la Bundesliga.

Temps de lecture: 3 min

Ce nul fait l’affaire de Schalke, qui se retrouve seul deuxième avec 43 points, très loin du Bayern, qui compte 60 unités et doit encore jouer dimanche en déplacement à Fribourg. Dortmund est désormais troisième (42 pts). Le RB (6e avec 39 points) décroche légèrement du peloton qui lutte pour les quatre places qualificatives pour la Ligue des champions.

Côté Leipzig, le coach Ralph Hasenhüttl avait fait le pari d’associer dès le coup d’envoi ses deux buteurs, l’international allemand Timo Werner et le jeune Français Jean-Kevin Augustin.

Hasenhüttl voulait sortir son équipe de son marasme passager, avec trois défaites consécutives, dont une humiliation à domicile la semaine dernière contre la lanterne rouge Cologne (1-2).

«Nous allons essayer de mettre l’accent vers l’avant, c’est notre style», avait-il promis quelques minutes avant le coup d’envoi, «nous avons besoin de ce match pour nous remettre sur les rails et il n’y a pas de meilleur match possible que celui-là».

En face, Dortmund se présentait avec sa meilleure attaque actuelle, le Belge Michy Batshuayi en pointe soutenu par les trois internationaux Mario Götze, André Schürrle et Marco Reus.

Werner se créait la première occasion nette dès la 9e minute, mais Batshuayi pour Dortmund obligeait dans la minute suivante le gardien du RB Gulacsi à une parade acrobatique. Le ton était donné, entre deux équipes conçues pour l’offensive et décidées à bousculer l’adversaire.

C’est finalement le jeune Français Jean-Kevin Augustin qui allumait la première fusée (1-0, 29e), bien lancé en profondeur par Keita qui avait gratté un ballon au milieu de terrain, dans une action typique du jeu de transition agressif et vif de Leipzig.

Football de grande classe

Mais après deux buts justement refusés pour hors-jeu (Reus et Batshuayi), Dortmund trouvait la bonne distance à la 38e minute, et Dahoud lançait Reus dans un trou de souris pour l’égalisation (1-1), comparable dans sa construction au but du RB.

Le rythme restait très élevé en deuxième période, mais la fatigue faisant son oeuvre, les passes se faisaient moins précises et les occasions moins nettes. Les deux équipes rataient chacune à leur tour le KO dans les dernières minutes.

«La première mi-temps a proposé un football de grande classe, le score est justifié», a commenté Hasenhüttl après le match: «Nous avons eu de belles actions en deuxième période mais nous avons été imprécis dans la dernière passe».

Son compatriote autrichien et homologue de Dortmund Peter Stöger était lui très satisfait de la prestation de ses joueurs: «Nous avons été présents dès le début, contre un adversaire très fort. Ca fait dix matches consécutifs sans défaite, nous sommes dans le groupe qui lutte pour la Ligue des champions, aujourd’hui c’était vraiment bien», a-t-il dit.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Allemagne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb