Accueil Belgique Politique

Elio Di Rupo renonce à un quatrième maïorat de Mons

Le socialiste poussera la liste lors des communales du 14 octobre. Il veut se concentrer à 200 % sur son rôle de président du PS en vue de plusieurs échéances électorales décisives. Il adoube Nicolas Martin, tête et de liste et candidat bourgmestre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Ce lundi, Elio Di Rupo demandera à l’Union socialiste communale (USC) de Mons de lui réserver la quarante-cinquième et dernière place de la liste PS en vue des élections du 14 octobre prochain. Le président du PS « poussera » donc la liste. On qualifiera aisément cette journée d’historique pour le chef-lieu du Hainaut. Elio Di Rupo y est élu depuis 1982, échevin depuis 1986 et bourgmestre (parfois empêché par ses missions ministérielles) depuis l’an 2000.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, lundi 5 mars 2018, 9:15

    Monsieur Prevost Stanislas , Et perdre un revenu en plus ? Les fins de mois sont pénible savez-vous ! Vous n'y pensez pas i!

  • Posté par Prevost Stanislas, lundi 5 mars 2018, 7:34

    Le candidat qui obtient le plus de voix de préférences sur la liste gagnante est élu Bourgmestre. Il n'est donc pas impossible de revoir Di Rupo à la tête de Mons. Un geste fort aurait été que Monsieur Di Rupo ne soit pas présent sur la liste PS aux élections communales.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs