Accueil Monde France

Tariq Ramadan, un faux professeur? Il aurait usurpé ses titres universitaires

L’université de Fribourg a affirmé que Tariq Ramadan avait simplement présenté un exposé sur l’islam une fois par semaine, à titre bénévole et qu’il n’était ni professeur, ni même assistant.

Temps de lecture: 1 min

Tariq Ramadan s’est, à de nombreuses reprises, présenté comme un « professeur de philosophie et d’islamologie à l’université de Fribourg (en Suisse) ». Selon des informations du Point, l’islamologue aurait usurpé ces titres universitaires.

Alors que ces informations accusant Tariq Ramadan d’être un « faux professeur » circulent dans la presse, le vice-président du Parti socialiste fribourgeois, Xavier Ganioz, a demandé des explications à l’université en question.

À lire aussi Inculpé, Tariq Ramadan voit son système de défense s’effriter

L’université répond

L’université de Fribourg a affirmé que Tariq Ramadan avait simplement présenté un exposé sur l’islam une fois par semaine, à titre bénévole et qu’il n’était ni professeur, si même assistant.

Les conditions de recrutement de l’islamologue restent donc floues.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 6 mars 2018, 22:13

    une fois que la boîte de Pandore est ouverte ..........

  • Posté par Rebts Jean-Louis, mardi 6 mars 2018, 12:59

    Comment ces jeunes musulmans peuvent suivre et écouter 1/ un tel personnage 2/ un bonze issu directement des frères musulmans, secte maléfique qui se répand partout dans le monde musulman...

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 6 mars 2018, 6:39

    C'est un drame pour le "vivre ensemble" à tout le moins. Nous n'avions pas besoin de cela.

  • Posté par Rebts Jean-Louis, mardi 6 mars 2018, 12:52

    Vous habitez Utopia ???

  • Posté par Christian Radoux, lundi 5 mars 2018, 23:59

    Cela était facile à vérifier (voir par exemple https://www.reddit.com/r/france/comments/7bsz04/de_gen%C3%A8ve_%C3%A0_oxford_comment_tariq_ramadan_sest/ ), surtout depuis le cinglant "Frère Tariq" (2004 !) de Caroline Fourest. Toutes les preuves étaient là. Ce qui n'empêche pas "Le Soir" de qualifier encore tout récemment le "professeur" Ramadan d'"intellectuel", d'"islamologue", et j'en passe. Bon, maintenant, pour ses sectateurs inconditionnels, s'il a tourné sa b.. vers La Mecque pour pisser sur une de ses "présumées" victimes, tout va bien : c'est halal. L'esprit de clan (c'est un "frère", il est "de chez nous" and so on) me stupéfiera toujours. D'où qu'il vienne !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une