Accueil Société

Avalanches mortelles: à qui la faute?

Dimanche, une série d’avalanches ont été mortelles dans les Alpes françaises. Un Belge est décédé, bien qu’accompagné par un guide de haute montagne. Pouvant s’apparenter à un homicide involontaire, la responsabilité est complexe à déterminer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Trois avalanches, à quelques minutes d’intervalle. Le week-end a été intense pour les membres du Peloton français d’intervention de la gendarmerie nationale en haute montagne (PGHM) de Chamonix, l’unité de secours la plus proche d’une des avalanches meurtrières en France ce dimanche.

Deux skieurs, dont un ressortissant belge, sont morts dans cette zone des Alpes françaises. Ils ont été emportés par deux avalanches qui se sont succédé au cours de l’après-midi sur le domaine hors-piste de la station de Vallorcines, au nord de Chamonix. La première a enseveli un skieur qui n’a pas pu être ranimé par les secouristes et dont l’identité demeure inconnue. La seconde avalanche, survenue quelques minutes après sur le secteur voisin du Rang, a emporté un groupe de skieurs belges, faisant un mort et un blessé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs