Accueil Économie Consommation

Ecolo assure que la sortie du nucléaire dès 2025 est l’option la moins chère (vidéo)

Ecolo veut venir en aide au ministre fédérale de l’Energie, Marie-Christine Marghem, en difficulté dans le dossier de la sortie du nucléaire.

Temps de lecture: 2 min

Ecolo a réalisé une feuille de route pour la sortie du nucléaire dans laquelle il conclut notamment que la sortie complète du nucléaire en 2025 serait l’option la moins chère dès les premières années.

Les Verts y affirment que les hypothèses retenues pour identifier les «surcoûts» de la fermeture de toutes les centrales en 2025 par rapport à l’option «prolongation de 10 ans» sont hautement critiquables sur au moins trois points: une surévaluation des coûts des alternatives, une sous-évaluation des coûts de la prolongation des réacteurs et un oubli de prendre en compte le coût économique du «risque» nucléaire.

Si l’on tient compte des coûts vérité, c’est l’option «sortie complète du nucléaire en 2025» qui serait la moins chère dès les premières années, pour un montant qui, en fonction du scénario, peut aller jusqu’à 600 millions d’euros, selon Ecolo.

Ce calcul se renforcerait après 2030: la prolongation du nucléaire actuel - et a fortiori la construction de nouveaux réacteurs - a un coût plus important que tout scénario de fermeture dès 2025 de l’ensemble des réacteurs nucléaires.

Dans son analyse, Ecolo cherche aussi à démonter plusieurs arguments des partisans du nucléaire, comme celui selon lequel les émissions de CO2 vont exploser en cas de sortie du nucléaire, ou que la Belgique va renforcer sa dépendance énergétique.

Trois scénarios

La feuille de route des Verts, détaillée aussi dans La Libre Belgique mardi, élabore en outre trois scénarios s’appuyant sur les filières d’énergie renouvelable terrestres, maritimes ou solaires.

Pour le député Jean-marc Nollet, «une sortie du nucléaire est non seulement nécessaire pour des raisons de sécurité et de société, mais aussi possible en 2025 sans impact majeur sur nos émissions de gaz à effet de serre ni sur la facture, même en continuant à ignorer le coût-vérité du nucléaire».

«Nous affirmons surtout que la sortie du nucléaire est indispensable si on veut réussir une transition énergétique juste, c’est-à-dire à moindre coût (optimum économique), en minimisant l’impact environnemental (optimum écologique) tout en maximisant le retour ’emplois’ et en veillant à ne laisser personne sur le bord de la route (optimum social)».

Jean-Marc Nollet (Ecolo) veut venir à la «rescousse» de la ministre fédérale de l’Energie, Marie-Christine Marghem, en difficulté dans le dossier de la sortie du nucléaire, assure-t-il dans La Libre Belgique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Remi Baeyens, mardi 6 mars 2018, 14:11

    La contribution de Mr Nollet sera certainement appréciée comme expert (cfr la bulle photovoltaïque) et pour nous faire payer l'électricité plus cher. Ses calculs se basent sur une idéologie, c'est la meilleure façon d'aboutir à ses vues. Il s'agit d'un problème technique et économique dans lequel une idéologie n'a pas sa place. Un peu de modestie lui irait bien mais alors il n'existerait plus. Restez dans votre clan de pensée unique et ne venez pas nous gaver de discours creux et irréaliste. Une idéologie a toujours raison jusqu'au moment ou elle s'écroule. Ce dont le citoyen a besoin confronté aux réalités dures actuels, ce ne sont pas ces discours creux qui se répètent à longueur de journée mais des actes efficaces et aboutir à des prix raisonnables de l'électricité reposant sur la réalité.

  • Posté par Stassart Guy, mardi 6 mars 2018, 12:22

    Le panneau voltaique d'Ecolo a encore fait ses calculs d'incompétant. Heureusement qu'il est dans l'opposion pour cesser de nous pourrir la vie par des décisions sans fondement et couteuses pour la communauté

  • Posté par Roosemont Charles, mardi 6 mars 2018, 12:16

    Je me méfierais quand même des calculs faits par Mr Nollet. Ses références de "mathématicien émérite" sont plutôt faiblardes. Y en certains qui se posent toujours des questions sur les certifs-verts et autres rentabilités du photovoltaïque.Oserais je de dire que c'est assez Ecolo de préférer les slogans plutôt que les dossiers bien étudiés.

  • Posté par Weissenberg André, mardi 6 mars 2018, 10:25

    MDR!!! Sachant que le nucléaire est totalement amorti et que son exploitation ne nécessite aucune transformation du réseau électrique, contrairement à ce qui est le cas pour les énergies renouvelables, prétendûment "gratuites", l'affirmation que "la sortie du nucléaire dès 2025 est l'option la moins chère" est totalement fausse et ne peut relever que de la fantaisie la plus débridée. Encore une fois Nollet et Ecolo à la manoeuvre, comme pour le photovoltaïque!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko